Antidote

Cela fait donc quelques semaines que j’utilise le célèbre logiciel Antidote. Antidote, on m’en a beaucoup parlé et il était vraiment temps que je m’y mette. Une commande sur Amazon plus tard c’est chose faite, avec un CD qui permet 3 installations, bien pratique quand on a plusieurs ordinateurs.

A quoi ça sert?

Antidote est un logiciel de correction orthographique et grammatical publié par Druide.  Là où le correcteur de Word laisse à désirer, Antidote mène une analyse très complète et vérifie tous les accords, la typographie, l’orthographe, la grammaire… et s’accompagne de dictionnaire, de définitions et de coocurrences, et même d’un dictionnaire visuel! Cerise sur le gâteau, si ça vous amuse, vous pouvez même relever différentes statistiques sur votre travail, notamment au niveau des répétitions. Et ce n’est qu’un aperçu, les fonctionnalités sont nombreuses!

Est-ce pratique?

Niveau maniabilité (on se croirait sur GameOne!), le logiciel s’installe et s’utilise rapidement, je n’ai pas eu besoin de lire le manuel. Ensuite, une fois que vous êtes lancé dans la rédaction de votre document avec Word, vous pouvez lancer une correction à tout moment. L’interface d’Antidote s’ouvre et les fautes sont soulignées. En passant la souris sur les erreurs, vous obtenez une explication de l’erreur, une suggestion et une proposition de correction. Les corrections sont intégrées dans votre document et roulez jeunesse! Si vous avez un doute sur le sens ou l’usage d’un mot, vous pouvez consulter les dictionnaires.

Attention cela dit, il vous faudra un PC qui fonctionne bien. Je travaille sur un ordinateur portable Asus acheté en 2003 et qui commence un peu à fatiguer.

Ca te plait?

Oui! C’est efficace, facile (et probablement rapide) à utiliser. Compte tenu de mon ordinateur, j’émets encore des réserves sur la capacité d’Antidote à traiter les gros volumes. J’ai essayé sur des chapitres de livre entier et c’est un peu long, mais apparemment c’est moins poussif sur des ordinateurs récents. J’ai un peu de mal à dire pourquoi j’aime bien ce logiciel. Ce n’est pas à cause d’une caractéristique en particulier mais pour l’ensemble en fait. Le logiciel fait ce que j’attends de lui, il le fait bien, les outils (dictionnaires) sont pertinents et utiles, je n’ai rien de plus à ajouter. Si, une chose: je ne pourrais pas m’en passer :) (Et je regrette de ne pas pouvoir l’inclure dans WordPress).

Des inconvénients?

Oui aussi! Bon, ce sont des inconvénients mineurs qui me gênent mais il n’y a pas de quoi en faire en faire une histoire :) Simplement, je dois dire que le fait que le logiciel soit édité par des Québécois se voit très clairement dans les corrections et ce même en ayant indiqué que j’étais en France lors de l’installation. Du coup, dès qu’Antidote voit un mot d’origine anglo-saxone, j’ai droit systématiquement à la remarque « on ne dit pas chips, au Québec on préfère le mot croustille… » C’est rigolo au début, on découvre des mots nouveaux qu’on utilisera jamais comme croustille, magasinage, journal en ligne (oui oui, un blog donc), courriel, randam ou mercatique. Petit jeu, à vous de deviner quels mots on utilise en France ;)

Donc au début c’est gentil de le signaler, mais au bout d’un moment, c’est lourd. Surtout qu’Antidote souligne ‘l’erreur » autant de fois qu’elle est présente dans le texte, je vous laisse imaginer ce que cela peut donner sur un texte marketing!

Le signalement des erreurs et un peu répétitif et fini par être ennuyeux, surtout si on produit beaucoup de documents écrits. Mais peut-on vraiment reprocher à Antidote son excès de zèle?

Et vous, vous utilisez Antidote? Qu’en pensez-vous? Pensez-vous vous y mettre?


Articles similaires :

Comments (11)

 

  1. J’utilise Antidote depuis plusieurs années et je crois que je ne pourrais plus m’en passer maintenant. Certes le logiciel propose beaucoup de corrections, mais je ne trouve pas cela dérangeant. Pour le langage québécois, je suis au Québec donc dans mon cas ça me rend service.

  2. Tralogik dit :

    Bonjour, au sujet de l’« accent québécois » d’Antidote, avez-vous essayé de modifier la région linguistique (Options – Locuteurs)?

    Je serais curieux de voir si Antidote devient plus Français ou Belge, une fois ce réglage modifié.

    Pour répondre à votre question, je ne pourrais plus me passer d’Antidote. C’est le premier logiciel que j’installe après Word.

    Cependant, il ne faut pas toujours s’y fier, car il peut nous proposer des corrections farfelues.

  3. En un peu plus d’un an, Antidote m’est devenu indispensable à moi aussi. Moins d’ailleurs pour le correcteur orthographique que pour les outils d’aide à la rédaction.

    Côté correcteur, ProLexis reste en tête à mon avis, aussi bien pour la grammaire que pour la typographie (PL est incomparablement plus riche sur ce dernier point). L’inconvénient d’Antidote, c’est qu’il repère moins de vraies erreurs et qu’il en détecte beaucoup de fausses. Ce qui est drôle, c’est qu’il trouve souvent les rares erreurs d’accord à côté desquelles ProLexis peut passer. Du coup, ils sont finalement assez complémentaires.
    Et puis, c’est vrai qu’il est un peu lent, Antidote, ça se remarque sur les très longs textes, même si la version HD permet désormais de corriger les fautes identiques en rafale et qu’elle a gagné en vitesse de façon générale.

    Mais là où Antidote fait véritablement merveille, c’est pour l’aide à la rédaction. Les guides sont une mine de renseignements pour l’exploration lexicale, grammaticale, étymologique, stylistique, etc. Et le top du top, c’est le dictionnaire des coocurrences, qui fera la joie de tous ceux qui aiment déjà les dictionnaires de combinaisons de mots. ;-)
    Si l’on y ajoute que la politique en matière de licences est très favorable à l’utilisateur et que les mises à jour sont fréquentes, voilà 100 euros vraiment bien investis.

  4. phil dit :

    bjr, j’utilise antidote pour mes relectures pro, pour dégraisser le texte avant une relecture ‘manuelle’ si j’ose écrire. (Très) gros souci : l’incompatibilité entre Antidote et les fameux ‘track changes’ : Pas moyen de faire en sorte que le client voit les corrections Antidote dans son texte… J’ai appelé le helpdesk Antidote au Canada, un monsieur très aimable m’a avoué le problème. Antidote vs Word ‘ (David contre Goliath). Mais sinon je suis d’accord pour la facilité, le suivi, le prix… Le meilleur correcteur du moment.

  5. patricia dit :

    Bonjour Voisine,

    Antidote est facile à installer et à utiliser, mais le manuel d’utilisation est quand même bien utile pour paramétrer correctement le logiciel, notamment pour le problème de régionalisme que tu soulèves. Antidote glisse aussi des corrections farfelues, mais c’est un logiciel qui nécessitera toujours une intervention humaine (ou deux ou trois ou…) derrière. Quant aux outils d’aide à la rédaction, je ne peux plus m’en passer moi non plus!

  6. Perrat Pascal dit :

    Mon épouse utilise Antidote et elle l’aime, moi, c’est Prolexis peut-être parce que son nom me rappelle que je suis dyslexique.
    Ces deux font correcteurs font ce qu’ils peuvent…

  7. Nath dit :

    Je préfère ProLexis, justement parce qu’il est français. Pas de risque de glisser accidentellement vers le savoureux Québécois. Et quelques tests effectués sur un même document volontairement bourré de coquilles montraient qu’il était plus puissant sur le plan de la grammaire et de la typo, du moins il y a quelques années, ça a pu changer. L’intervention humaine reste là aussi indispensable.

    J’apprécie particulièrement les fonctions de correction typographique, ajout automatique des espaces insécables, substitution des guillemets, signalement des parenthèses ouvertes et non fermées ou inversement, francisation des nombres.

    Le problème de l’incompatibilité avec le suivi des modifications est le même dans ProLexis.

  8. Eve Bodeux dit :

    Une question pour ceux qui ont installé ProLexis…quelle version avez-vous ? Le Petit ProLexis est à peu près le même prix que Antitdote. Avez-vous cette version ou une des versions »pros » qui sont (beaucoup) plus chères. Merci.

    • Ma voisine dit :

      J’ai installé le Petit Prolexis et je le trouve très bien pour quelqu’un qui écrit peu. Pour un usage professionnel, l’interface est moins pratique que celle d’Antidote. Sinon, la qualité de la correction est similaire.

  9. […] « il y a belle lurette ». J’utilise Antidote (très bien présenté par Ma Voisine ici) pour son correcteur d’orthographe si efficace, mais aussi pour ces nombreux guides et […]

Leave a Reply